Le plein silence

Hier soir je suis sorti prendre l’air ; j’ai marché à pas lents jusqu’aux jardins ouvriers de mon quartier en lisant à voix haute « un livre qui fait du bien », l’un de ceux qu’on lit doucement en en mâchant les mots, qui parle de jeûne et de silence.

Le monde va parfois trop vite, est souvent trop bruyant, pour mon caractère quelque peu monastique ; ces dernières 24h j’ai dû battre sérieusement en retraite pour tenir la cadence. Deux mois de confinement (et qui continuent dans une certaine mesure avec les enfants à la maison) m’ont tenus éloignés de mes lieux habituels de respiration.
J’aspirai – et aspire encore – à passer du temps avec Dieu. Hier soir, il me manquait particulièrement. Bien sûr, je n’ai jamais cessé de voir sa présence en creux dans ma vie ; j’ai observé sa façon de me guider, de m’inspirer, mais de sa présence je ne voyais que les empreintes. Un peu comme les traces de pas de l’ami attendu, dans la neige fraîche d’une journée d’hiver, qui témoignent tout à la fois de son passage et du rendez-vous manqué.

Hier soir, je ne voulais pas de rencontre en creux. Je voulais retrouver du relief, de la consistance. J’ai lui ai parlé longuement, lui disant ma soif, ma faim, mon souhait de proximité, lui demandant un signe tangible, l’assurant de mon écoute et de ma disponibilité.

Plus d’une heure après, je me suis assis sur un banc près de chez moi. Je n’avais rien vu, rien entendu de la part de l’Aimé. Mais il m’est tout de même venu cette évidence : depuis que je le connais Lui, je ne connais plus de sentiment de solitude. Ce plein silence, cette déambulation qui aux yeux de tous aurait pu paraître solitaire, ne l’était pas.

Hier soir, je me suis promené avec Dieu près des jardins ouvriers de mon quartier. C’est l’un des privilèges des enfants que de pouvoir déambuler main dans la main, dans le plein silence de ceux qui s’aiment, avec leur papa.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.